Menu Fermer

LEGO Star Wars : La saga Skywalker – critique. Le plus grand jeu LEGO de tous les temps ! PS4 (LEGO Star Wars: Saga Skywalkerw PS4) – critique


LEGO Star Wars : La saga Skywalker a été traduit presque autant de fois que Cyberpunk 2077. Et si l’ampleur de ces deux productions n’a pas beaucoup de sens pour en discuter, force est d’admettre que, comme tout fan de jeux CDPR et RPG, il attend un nouveau titre de créateurs Le sorceleuroui fans de Star Wars et de la production Lego attendaient les travaux annoncés de Traveller’s Tales. Ces derniers, comme les Polonais, avaient d’énormes ambitions pour que leur dernier jeu soit le plus grand et le meilleur de toute leur production. Ont-ils su se montrer à la hauteur ? Vous découvrirez tout plus tard dans l’examen.

LEGO Star Wars: The Skywalker Saga est bien sûr une autre production du développement de Traveller’s Tales, célèbre pour la création de projets dont l’action est connue dans l’univers des blocs danois populaires. Cette fois, le développeur cible les trois trilogies de films Star Wars et crée leurs adaptations dans les plus connues de lui, car forme de bloc – humour ouvert et amusant pour les fans de Star Wars de tous âges.

Nous pouvons commencer le jeu avec l’une des trois trilogies de films Star Wars. L’histoire de chaque épisode, quant à elle, est agréable, pleine d’humour et de toutes sortes de références aux films. C’est quelque chose dont vous ne tomberez pas amoureux, car c’est une excellente satire et, en même temps, elle colle très étroitement au matériau source. Peut-être même trop, mais j’en reparlerai plus tard.

Comme je l’évoquais au début, on démarre le jeu en choisissant l’une des trois trilogies Star Wars, en commençant par le 1er volet de chacune d’elles pour en débloquer de nouvelles en jouant à fabuy. De quoi s’agit-il exactement? Entre les missions individuelles, nous ne passerons pas par un hub directement de LEGO Star Wars : The Complete Saga, mais il se déplace autour des conglomérats et clignote de planète en planète (au sein du monde ouvert ou du soi-disant jeu libre), et sur eux aussi des années après les quêtes secondaires et les objets de collection. Cela sonne bien et vous permet en fait de vous lancer dans l’aventure dans laquelle vous êtes plongé; et nous permet de visiter simplement de nombreux endroits du monde de Star Wars, et dans certaines situations, cela peut aussi être un peu lassant et irritant, car – par exemple – une courte mission où nous voyons une fois la même zone de ​​Coruscant comme dans les deux épisodes précédents et doit à nouveau se déplacer autour d’elle, comme sur une ficelle. Heureusement, c’est un problème marginal, que j’ai moi-même ressenti peut-être deux fois, et au total, je crois que ce n’est pas tant TT que le script de Lucas pour les préquelles.

Les aime-t-il ou pas ? Il va sans dire que les épisodes 1 à 3 sont la pire partie de cette production. Certes, chaque suivant est meilleur (un La Revanche des Sithw c’est certainement le meilleur élément de la trilogie ici aussi), mais ils sont en quelque sorte … coupés. Cao vole étrangement au cou, ne vous donne pas de répit. Terminer le premier chapitre m’a laissé un sentiment d’insatisfaction, même si je ne m’attendais à aucun miracle.La menace fantôme. Cependant, j’ai quand même ressenti une certaine déception après sa prise de pouvoir. Malheureusement, les préquelles sont généralement… moyennes. Ils offrent beaucoup trop peu de fraîcheur et collent assez rigidement au matériau source, ce qui en fait la partie la moins intéressante. Les sagas de SkywalkerwLes parties suivantes – comme je l’ai déjà mentionné – corrigent joyeusement la situation, et les trilogies et suites originales résistent très bien et offrent presque tout le temps un plaisir égal et très bon. Au fait, présentez-nous des mécanismes vraiment cool.



Posted in Commentaires

Postes connexes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.